Le cyberterrorisme décrypté dans les médias français

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Avec l’Etat Islamique et les décapitations en série, une nouvelle vague de terreur frappe l’occident. Pour nous expliquer la stratégie de ses apprentis djihadistes, Madjid Zerrouky et  Mathieu Slama reviennent sur les méthodes de “l’axe du mal”… A cette occasion, on en apprend beaucoup sur les pratiques de communication contemporaines…

Dans le journal Le Monde on peut lire sous la plume de Madjid Zerrouky :

“La NSA surveillerait aujourd’hui constamment plusieurs serveurs faisant office de nœuds dans le réseau Tor. Les djihadistes insistent donc sur la nécessité de « s’adapter »  « Aucun de ces outils ne te protégera totalement si le Grand Frère américain est décidé à te localiser. Ta meilleure arme restera toujours ton intelligence », peut-on lire. « Soit exactement le type de réflexion et de questions qui se posent dans les cercles de dissidents et de hackers », note Amaelle Guiton”.

Edward Snowden lui aussi aurait aimé pouvoir agir plus discrètement pour révéler les agissements de l’administration américaine…

Par ailleurs, Mathieu Slama explique sur Le Figaro Vox:

“On ne s’étonnera pas que l’organisation, à la manière d’une entreprise, ait embauché un « chargé de communication », Rafiq Abu-Moussab. C’est lui qui a orchestré le tournage et la diffusion de « Flames of War ». C’est aussi lui qui avait accepté de laisser le site internet américain Vice News tourner un reportage sur l’EIIL”.

Les professionnels de la communication ont des techniques bien rodés pour faire accepter l’inacceptable, mais qui les a inventé ces méthodes ?

Pour plus d’infos sur le sujet, il faut s’intéresser à Noam Chomsky ou aux proches de Freud..

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »